Êtes-vous toujours malade ? Une mauvaise immunité peut être en cause

1 février 2024 par
Êtes-vous toujours malade ? Une mauvaise immunité peut être en cause
ImunoBran Luxembourg et France
| Aucun commentaire pour l'instant

Chacun d'entre nous doit avoir dans son entourage une personne chanceuse, qui évite les maladies par un arc de cercle. Et puis il y a ceux qui sont toujours gênés par quelque chose, que ce soit un rhume, une grippe, une toux ou des problèmes intestinaux. Pourquoi en est-il ainsi ? Parce que chacun d'entre nous a une immunité légèrement différente. Vous faites partie de ces personnes moins chanceuses et vous êtes souvent malade ces derniers temps ? Découvrez les principales causes d'une immunité affaiblie et les moyens de la renforcer et de la remettre en forme.

Le système immunitaire est notre "police de la santé"
Le système immunitaire est un système très sophistiqué qui protège le corps humain contre les substances étrangères - les agents pathogènes (responsables de maladies). Notre système immunitaire est composé de plusieurs éléments différents qui se soutiennent mutuellement et forment un système complexe. Il s'agit en fait d'un bouclier qui protège l'organisme des attaques des micro-organismes, en particulier des bactéries, des virus ou des champignons. L'immunité se divise en deux catégories : l'immunité innée (ou non spécifique) et l'immunité acquise (ou spécifique).

Nous naissons avec une immunité innée dont la fonction fondamentale est de reconnaître nos propres substances des substances étrangères. L'immunité innée entre en jeu très tôt après l'entrée d'un agent pathogène (particules étrangères nocives) dans l'organisme afin d'arrêter rapidement l'attaque de l'"ennemi". Elle constitue la première ligne de défense contre l'infection, mais elle n'a pas de mémoire immunitaire : elle réagit de la même manière chaque fois qu'elle entre en contact avec un agent pathogène. Par conséquent, l'immunité innée ne suffit généralement pas pour faire face à l'infection, et c'est l'immunité spécifique qui entre en jeu.

L'immunité spécifique (ou acquise) est beaucoup plus sophistiquée et commence à se développer après la naissance. Au contact de virus et de bactéries encore inconnus, une réponse immunitaire est déclenchée et l'organisme cherche à se défendre au mieux contre l'attaque. Après chaque maladie vaincue et traitée, l'immunité est un peu plus forte parce que le corps se souvient de l'agent pathogène et peut se défendre mieux et plus rapidement la fois suivante. La vaccination repose également sur ce principe.

Vous ne serez probablement pas surpris d'apprendre que c'est une immunité forte qui nous protège des maladies.

Tant que notre système immunitaire est en bon état, nous pouvons faire face au contact avec des agents pathogènes sans montrer de signes de maladie. En revanche, si notre immunité est affaiblie, nous pouvons plus facilement succomber à des agents pathogènes étrangers et tomber malades.

Les grandes histoires ont une personnalité. Envisagez de raconter une belle histoire qui donne de la personnalité. Écrire une histoire avec de la personnalité pour des clients potentiels aidera à établir un lien relationnel. Cela se traduit par de petites spécificités comme le choix des mots ou des phrases. Écrivez de votre point de vue, pas de l'expérience de quelqu'un d'autre.

Les grandes histoires sont pour tout le monde, même lorsqu'elles ne sont écrites que pour une seule personne. Si vous essayez d'écrire en pensant à un public large et général, votre histoire sonnera fausse et manquera d'émotion. Personne ne sera intéressé. Ecrire pour une personne en particulier signifie que si c'est authentique pour l'un, c'est authentique pour le reste.

La plupart du temps, nous ne pensons à renforcer notre immunité au printemps et à l'automne, à l'époque des grippes et des rhumes. C'est pourquoi il est important de prendre soin de son immunité tout au long de l'année, et pas seulement pendant la saison de la grippe et du rhume. Le renforcement de l'immunité est un processus à long terme et nous devons prendre soin de notre immunité.

Qu'est-ce qui affaiblit notre immunité ?
Chaque jour, nous sommes exposés à de nombreux facteurs qui peuvent renforcer ou affaiblir notre immunité. Il s'agit notamment de la qualité et de la durée du sommeil, de la quantité et de la qualité de l'alimentation, de l'apport de vitamines et de minéraux ou, au contraire, de produits chimiques et de pesticides dans les aliments, de l'activité physique ou de la sédentarité, du stress, de la consommation d'alcool, de l'absorption de fumées de tabac, de l'exposition aux métaux lourds, de la qualité de l'air et de l'exposition aux gaz d'échappement, des rayonnements électromagnétiques des téléphones, des produits chimiques ménagers et, enfin, de l'utilisation de produits cosmétiques.

Beaucoup de choses nous affectent au cours de la journée et il nous appartient de décider si nous sommes plus influencés par des facteurs positifs ou négatifs. La maladie survient lorsque les facteurs nocifs commencent progressivement à dépasser la capacité de l'organisme à les compenser, perturbant ainsi l'équilibre interne. Peu à peu, les réserves fonctionnelles de l'organisme s'épuisent et sa capacité à compenser les influences négatives qui s'exercent sur lui diminue.

Parmi les facteurs les plus nocifs, on peut citer

  • Une alimentation de mauvaise qualité et déséquilibrée - prédominance des glucides, des sucres simples, des aliments hautement transformés et des aliments semi transformés
  • Le manque d'exercice
  • Le stress à long terme
  • Le surpoids et l'obésité
  • Le tabagisme
  • Consommation régulière d'alcool
  • Le manque de sommeil
  • Mauvaise qualité de l'air (y compris le smog, les gaz d'échappement des voitures)
  • Environnement inadapté
  • Manque d'exposition à l'air frais
  • Air trop sec (séjour dans des pièces trop chauffées ou climatisées)
  • Utilisation excessive d'antibiotiques et de médicaments en général
  • Hygiène insuffisante ou excessive
  • Traitement excessif ou insuffisant de la maladie

Un autre facteur qui peut augmenter le risque de maladie est la forte accumulation de personnes. Si nous sommes en contact avec un grand nombre de personnes, notre système immunitaire doit faire face à une plus grande concentration de virus et de bactéries. Lorsque nous sortons régulièrement prendre l'air, passer du temps dans la nature, notre système immunitaire et le bon état de nos muqueuses sont bien protégés (air frais, humidité optimale, activité physique). Cependant, de nombreuses personnes passent la plupart de leur temps dans des "raccourcis" - dans des bureaux, des voitures, des écoles, des appartements ou des maisons. Ce sont ces espaces sans circulation d'air suffisante, peu humides et très fréquentés qui sont les lieux idéaux pour la prolifération des microbes et donc pour le développement des maladies. Enfin, l'immunité ne bénéficie pas de la prescription fréquente d'antibiotiques, dont l'usage excessif et inconsidéré réduit la capacité de production naturelle de défenses. En outre, les antibiotiques affectent souvent négativement la microflore intestinale naturelle, ce qui a un impact significatif sur le fonctionnement de l'immunité. Les probiotiques sont donc recommandés pour restaurer la microflore intestinale pendant le traitement antibiotique.


La maladie elle-même est également un fardeau pour notre système immunitaire. Chaque maladie que nous vivons met notre immunité à l'épreuve. L'organisme a donc besoin de temps non seulement pour faire face à la maladie, mais aussi pour récupérer et restaurer ses capacités immunitaires. Si nous ne traitons pas la maladie, si nous passons outre ou si nous interrompons le traitement prématurément, l'organisme n'est pas en mesure de récupérer suffisamment et notre immunité s'affaiblit à son tour.

Pensez à l'immunité comme à un verre contenant un liquide spécial - ce liquide s'épuise progressivement pendant la maladie et peut être reconstitué lentement jusqu'à ce que vous soyez à nouveau en bonne santé. Si vous entamez votre régime avant d'être complètement guéri, vous commencez en fait avec un bouclier affaibli. Il est donc plus probable que quelque chose vous "saute" à nouveau dessus. 

Comment renforcer l'immunité ?
Souffrez-vous de maladies fréquentes ? La meilleure solution à l'affaiblissement de l'immunité est la prévention, qui consiste à modifier le mode de vie et à renforcer l'immunité naturelle. Vous pouvez faire beaucoup de choses pour renforcer votre immunité. Essayez ces 8 conseils de base pour renforcer votre immunité.


1. Adoptez une alimentation équilibrée sur le plan nutritionnel
Une alimentation équilibrée est la base d'une immunité forte. Dans l'idéal, les aliments suivants ne devraient donc pas manquer dans votre alimentation :

  • Légumes
  • Fruits
  • Produits laitiers acides
  • Légumineuses
  • Céréales complètes
  • Pommes de terre
  • Viandes maigres
  • Poisson
  • Œufs
  • Noix et graines
  • Graisses de bonne qualité (avocat et huiles végétales - huile d'olive, de lin, d'avocat, de chanvre) 

À l'inverse, limitez la consommation d'aliments hautement transformés, d'aliments gras, de sel et de sucre blanc dans votre alimentation, qui doivent être remplacés par des alternatives plus saines. Par exemple, le miel, qui est une source de vitamines et de minéraux. Si vous souhaitez supprimer totalement le sucre ou si vous essayez de perdre du poids, préférez le sirop de chicorée au miel. Une alimentation variée et une préparation saine des aliments (cuisson, mijotage, pâtisserie) sont également importantes.

 

2. Bouger régulièrement

Le mouvement soutient naturellement le système cardiovasculaire, renforce le système immunitaire et libère des endorphines qui améliorent notre humeur et nous apportent de la joie. Il ne faut donc pas oublier de bouger régulièrement, de préférence au grand air. Il existe de nombreuses façons de bouger : la marche rapide, la course à pied, le vélo, le jogging, la musculation, le pilâtes ou le yoga, par exemple. Il y en a pour tous les goûts et l'important est de continuer à bouger. L'idéal est de pratiquer au moins 30 minutes d'activité physique par jour.

 

3. Accordez-vous beaucoup de repos

Les défenses de l'organisme dépendent fortement du sommeil. Les personnes qui dorment peu pendant une longue période sont plus susceptibles de tomber malades. C'est pourquoi nous devrions dormir suffisamment et bien chaque jour. C'est pendant le sommeil que les processus de guérison et de régénération ont lieu dans le corps. L'idéal est de dormir 7 à 9 heures par jour et de s'endormir vers 22 heures. C'est à ce moment-là que le système hormonal se régénère le plus et respecte les rythmes circadiens naturels du corps.

Ce n'est pas seulement la durée du sommeil qui compte, mais aussi sa qualité. Si vous dormez 10 heures mais que votre sommeil est superficiel et que vous vous réveillez sans cesse, vous aurez l'impression d'avoir dormi deux nuits. Outre la fatigue, un sommeil de mauvaise qualité entraîne d'autres inconvénients tels que des problèmes de concentration, de la nervosité, une baisse des performances et toute une série de problèmes de santé à long terme.

 

4. Ne pas sous-estimer l'hygiène

Une bonne hygiène devrait aller de soi. Il est essentiel de se laver les mains après avoir été à l'extérieur, après être allé aux toilettes, avant et après avoir manipulé des aliments, avant de manger, après avoir toussé, éternué ou reniflé, après avoir changé une couche, après avoir manipulé des déchets, avant et après avoir pris soin d'une personne malade, mais aussi après avoir joué avec des animaux. À l'extérieur, le maintien de l'hygiène peut s'avérer plus difficile, c'est pourquoi vous devez emporter un petit sachet de gel désinfectant dans votre sac de voyage, au cas où. Le brossage quotidien des dents est tout aussi important, car il permet de contrôler les bactéries dangereuses.


5. Limiter le stress

Le stress est un élément normal de la vie et peut être bénéfique dans une certaine mesure. Toutefois, si le stress est trop important ou s'il devient chronique, il peut nuire à notre santé. Un stress excessif peut entraîner une plus grande morbidité et réduire les fonctions immunitaires naturelles de notre corps. Cela peut à son tour augmenter la fréquence et la gravité des infections et ralentir le temps de guérison. Il est donc très important d'apprendre à gérer le stress. Essayez de vous détendre en écoutant de la musique, en dessinant ou en méditant. Trouvez quelque chose qui vous calme et vous aide à vous détendre. Le mouvement ou certaines plantes, par exemple, peuvent également aider à gérer le stress.

 

6. Ne pas transmettre les maladies

Malgré toutes les précautions prises, un rhume ou une grippe peut ne pas nous passer sous le nez. Certains virus et bactéries sont très insidieux et peuvent prendre l'immunité par surprise. Dans ce cas, il est important de ralentir et de donner à l'organisme le temps et l'espace nécessaires pour faire face à la maladie. Si nous ne le faisons pas, nous réduisons la capacité de notre immunité à combattre et à faire face à une maladie similaire à l'avenir.

Avant tout, il est important de rester au lit, de boire beaucoup et de suivre un régime alimentaire équilibré, riche en vitamines, en minéraux et en antioxydants. Il faut également penser à aérer régulièrement les pièces, c'est-à-dire à renouveler l'air. En cas de difficultés, des médicaments en vente libre peuvent être utilisés pour faire baisser la fièvre, soulager un rhume et apaiser un mal de gorge ou une toux.

 

7. Ajouter des vitamines et des minéraux

Pendant la saison de la grippe, il est conseillé d'augmenter la consommation de certaines vitamines et de certains minéraux. Une alimentation saine, composée d'une grande variété de légumes et de fruits, doit donc être la première priorité. Toutefois, lorsque l'organisme est affaibli, il est également utile de prendre quelques compléments. Les vitamines et oligo-éléments qui augmentent la résistance de l'organisme à la grippe sont les vitamines B (notamment B6 et B12), la vitamine C, la vitamine D et E, ainsi que l'acide folique, le zinc et le sélénium. L'immunité peut être soutenue de manière très efficace, notamment par ImunoBran MGN-3. Parmi les autres possibilités, citons diverses plantes qui renforcent l'immunité de l'organisme, raccourcissent la durée de la maladie et réduisent le risque de complications. Citons par exemple l'échinacée, l'argousier, le gingembre, l'aloe vera, le sureau noir et la réglisse.

 

8. Sortez dans la nature

Les sorties en plein air jouent un rôle essentiel dans la prévention des maladies respiratoires en apportant de l'air frais et de la vitamine D. La vitamine D influence le métabolisme du calcium et du phosphore et est donc importante pour une bonne structure des os et des dents. En outre, elle est absolument indispensable au système immunitaire. Les principales sources de vitamine D sont les poissons gras, le jaune d'œuf et les produits laitiers. Cependant, nous obtenons également de la vitamine D grâce au soleil. Il est recommandé de passer au moins 10 à 15 minutes à l'extérieur chaque jour (un peu plus en hiver) pour obtenir suffisamment de vitamine D. La pratique régulière d'une activité physique est également liée au fait d'être en plein air, ce qui a également un effet positif sur l'immunité d'une personne.

Les produits ImunoBran sont disponibles dans toutes les pharmacies du Luxembourg et sur notre site internet

Partager cette publication
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.