pt-La vitamine D dans la prévention du cancer

09-07-2021

La vitamine D est aussi appelée vitamine du soleil, car l'une de ses principales sources dans notre organisme est la synthèse cutanée, rendue possible par l'exposition au soleil. En tant que composé organique, elle a fait l'objet de nombreuses recherches et est très souvent étudiée par les scientifiques. Dans la nomenclature de laboratoire, elle correspond au code 25(OH)D3 et son taux recommandé dans le sang est compris entre 30 et 80 ng/ml. On pense que son déficit est une cause fréquente de maladies cardiovasculaires et auto-immunes, mais aussi de cancers. Découvrez l'importance de la vitamine D pour l'immunité de l'organisme et la prévention du cancer, mais aussi comme complément au régime alimentaire quotidien des patients atteints d'un cancer diagnostiqué.

Des os solides, mais pas seulement !

La forme la plus courante de la vitamine D3 est le cholécalciférol, dont la synthèse se produit dans l'organisme à l'aide des rayons ultraviolets (UV). Sa fonction première est de réguler l'équilibre calcium-phosphate et le métabolisme du tissu osseux, ce qui signifie qu'elle a surtout une influence sur la structure et la fonction des os et des dents, les conservant sains et solides. Elle est donc importante du point de vue de la prévention des maladies du système osseux comme l'ostéoporose ou le rachitisme.

La vitamine D3, responsable du maintien d'un taux correct de calcium dans le sang, est également importante pour le bon fonctionnement du système nerveux, dans les processus de conduction des impulsions nerveuses et les spasmes musculaires.

Des études confirment qu'une supplémentation en vitamine D pendant l'enfance réduit le risque de diabète de type I. D'autre part, les personnes qui souffrent depuis peu de diabète de type II et qui veillent à son taux obtiennent les effets désirés en termes de sécrétion d'insuline et de tolérance au glucose.

La vitamine D a un effet positif sur le renforcement du système immunitaire, en favorisant les processus naturels de défense contre les virus et les bactéries. C'est une chose importante en période d'augmentation de l'incidence de la grippe et des infections de type grippal.

La carence en vitamine D - comment y remédier?

La carence en vitamine D est assez courante : elle touche de 50 et 80 % de la population. La raison la plus fréquente de cette carence est un ensoleillement insuffisant dû à la latitude à laquelle on vit. Au Luxembourg, la période allant de mars à septembre est considérée comme permettant un approvisionnement adéquat en vitamine D avec une exposition de 15 à 30 minutes par jour (ou jusqu'à ce que la peau rosisse légèrement) des mains, des bras et du visage.

La carence en cette précieuse vitamine est également influencée par l'âge (plus on vieillit, plus les besoins sont élevés) et le type de peau (plus le teint est foncé, moins la vitamine est assimilée).

Compte tenu des facteurs ci-dessus ainsi que de la période automne-hiver qui se caractérise par un ensoleillement insuffisant, une supplémentation orale est recommandée - chez les adultes, à une dose moyenne de 800-2000 UI. Cette recommandation est également appuyée par le fait que les produits alimentaires disponibles ne sont pas enrichis avec un niveau de cholécalciférol qui permettrait d'atteindre la dose quotidienne recommandée.

Effets anticancéreux de la vitamine D

Vu la force du lien entre la vitamine D et l'immunité de l'organisme, les études menées jusqu'à présent indiquent qu'elle a également des propriétés anticancéreuses. Premièrement, elle accélère la mort des cellules cancéreuses (appelée apoptose) et réduit le rythme de formation de nouveaux vaisseaux sanguins qui alimentent la tumeur cancéreuse existante (appelée angiogenèse). C'est là la conclusion générale des tests conduits in vitro pour le cancer du sein, du poumon, du colon, de la prostate et de la vessie.

Les études examinant l'influence de la supplémentation en vitamine D sur les résultats de la chimiothérapie sont prometteuses - la combinaison de 1,25(OH)2D3 à une dose de 0,5 µg avec le médicament docétaxel standard a donné de meilleurs résultats de traitement que l'utilisation du médicament de chimiothérapie seul.

L'immunité - une arme puissante dans la lutte contre le cancer

La stimulation du système immunitaire est une mesure préventive importante contre les maladies de civilisation, mais elle est particulièrement recommandée pour les personnes qui ont été ou sont actuellement traitées en oncologie.

Des résultats aussi optimistes que la combinaison de la vitamine D avec le docétaxel ont été obtenus par une combinaison de la chimiothérapie avec l'arabinoxylate - un composé issu de l'enveloppe extérieure des grains de céréales comme le riz ou le blé. Ce composant principal des fibres alimentaires est considéré comme un prébiotique naturel qui stimule la microflore intestinale et contribue à la croissance des bactéries bénéfiques combattant les germes.

Il est disponible sous forme du complément alimentaire ImunoBran® 1000 (105 sachets) avec ImunoBran® PLUS vitamine D3 (bientôt disponible). Il est principalement utilisé comme complément au régime quotidien des personnes traitées en oncologie, car il renforce le système immunitaire affaibli par la maladie.

Sources :

Milena Osińska, Anna Pazik, Kinga Krasuska, Rafał Zadykowicz, Adam Kazberuk, Edyta Rysiak, Rola niedoboru witaminy D w patogenezie chorób nowotworowych (Le rôle de la carence en vitamine D dans la pathogenèse du cancer), FARMACJA WSPÓŁCZESNA (PHARMACIE MODERNE) 2017; 10: 100-106. (lien : https://www.akademiamedycyny.pl/wp-content/uploads/2017/09/6.pdf)

Alina Kuryłowicz, Tomasz Bednarczuk, Janusz Nauman, Wpływ niedoboru witaminy D na rozwój nowotworów i chorób autoimmunologicznych (L'influence de la carence en vitamine D sur le développement du cancer et des maladies auto-immunes), Endocrinologie polonaise, /Polish Journal of Endocrinology Tome/Volume 58; Numéro/Number 2/2007 ISSN 0423-104X. (lien : https://journals.viamedica.pl/endokrynologia_polska/article/viewFile/25645/20467)

Karolina Kulik-Kupka, Justyna Nowak, Aneta Koszowska, Anna Brończyk-Puzoń, Anna Dittfeld, Barbara Zubelewicz-Szkodzińska, Witaminy w walce z nowotworami (Les vitamines dans la lutte contre le cancer), Med Rodz 2016; 1(19): 26-31. (lien : https://www.medrodzinna.pl/wp-content/uploads/2016/03/mr_2016_026-031.pdf)

Lepszy lek, Niedoceniana witamina D w profilaktyce nowotworów (Un meilleur médicament, La sous-estimation de la vitamine D dans la prévention du cancer) - revue des études, lien internet https://www.lepszylek.pl/czytelnia/artykul/732,niedoceniana-witamina-d-w-profilaktyce-nowotworow-przeglad-badan (24.02.2020).

Biobran.pl, Korzyści płynące z arabinoksylanu, dostęp internetowy: https://www.biobran.pl/page/news/korzysci-plynace-z-arabinoksylanu/ (24.02.2020 r.).